Après sa détention administrative, le palestinien Salah Hamouri expulsé de force de son pays

Domaine public

Le 18 décembre 2011, Salah Hamouri et 550 autres prisonniers politiques palestiniens étaient libérés. 

18 décembre 2022, Salah Hamouri est expulsé de Palestine et de sa ville natale, Jérusalem, vers la France. 

Entre ces 2 dates, l’avocat franco-palestinien et défenseur des droits humains aura passé plus de 680 jours dans les geôles israéliennes sous le statut de la détention administrative. Pendant 11 ans, l’acharnement vis-à-vis de cet homme n’a jamais cessé. 

La France quant à elle ne s’est jamais montrée à la hauteur, elle n’a jamais agi clairement pour défendre son ressortissant qui n’aspirait qu’à vivre avec sa famille et à travailler dans la ville qui l’a vu naître. 

L’expulsion dont est victime Salah Hamouri constitue une nouvelle jurisprudence qui va permettre à Israël d’étendre le statut de résident à l’ensemble des Palestiniens qui vivent à Jérusalem. En ne réagissant pas à cela, la France se rend complice d’un crime de guerre. Par son silence, elle soutient la colonisation israélienne et le mauvais traitement des Palestiniens en zone occupée. Cela ne peut et ne doit pas durer ! 

Le président de la République Emmanuel Macron et la ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna doivent réagir, à l’appel des nombreux élus communistes qui demandaient à ce que cesse l’acharnement à l’encontre de Salah Hamouri. Ils doivent agir afin de rétablir la justice et permettre à notre concitoyen et à sa famille de pouvoir vivre à Jérusalem-Est, capitale de l’État de Palestine, zone illégalement occupée par l’État d’Israël et dans lequel celui-ci n’a techniquement aucun droit.

En félicitant Benjamin Netanyahou pour sa victoire aux élections législatives de novembre dernier, Emmanuel Macron a montré le peu d’intérêt qu’il apporte à la reconnaissance d’un Etat palestinien et à la construction d’une paix juste et durable en Palestine. Mais aujourd’hui plus que jamais, il faut que la France réagisse au traitement ignoble dont Salah Hamouri est victime. 

Publié le
Catégorisé comme Palestine